Gumption – Your Friend [Domino Records]

La découverte d’un artiste tient parfois à peu de choses. Une pochette de disque. Un titre d’album. Ou juste un nom, comme avec Your Friend. Ton amie : quelle bien jolie promesse en effet en guise de présentation ! Impossible pour moi de ne pas répondre à une telle invitation !

Your Friend, de son vrai nom Taryn Miller, est en fait une jeune américaine de 24 ans, vivant à Lawrence, Kansas (et oui, nouveau clin d’œil du destin, la ville d’où vient cette amie un peu particulière porte donc mon nom !). Après un EP autoproduit publié en 2013 (le recommandé Jekyll/Hyde), une signature dans la foulée chez le prestigieux label Domino Records et une tournée avec Courtney Barnett, la jeune femme sort à présent Gumption, son très beau premier album et mon coup de cœur de ce début d’année.

A la croisée d’une folk ambiante et d’une pop noire expérimentale, Gumption mêle les genres et les textures pour offrir un son dense et captivant qui ne pourra laisser indifférents les fans de Beach House et Lower Dens. N’hésitant pas à surprendre le public de ses débuts qui avait alors succombé à son indie folk fort séduisante mais aussi assez classique, Taryn prend ici des risques en explorant des territoires sonores inattendus et au final terriblement excitants. “J’ai prêté attention aux textures. J’ai essayé de sortir de l’approche que j’avais suivie auparavant, tout en étant capable de conserver cet élément mélodique qui m’est propre et de l’associer à des paysages sonores plus méditatifs”, explique-t-elle ainsi. La guitare se fait donc plus discrète pour laisser la place à des boucles électroniques distordues et répétitives, une ligne de basse entêtante, ou encore des boîtes à rythmes hypnotiques.

Toujours en quête d’expérimentations nouvelles, la jeune femme a également intégré à sa musique des sons du quotidien capturés par un enregistreur portable qu’elle a gardé avec elle, des mois durant, et utilisé au gré de ses visites dans la ferme familiale du Kansas. D’où ces bruits entremêlés d’un ruisseau qui coule et du grondement d’un moteur sur “To Live With” ou bien encore ceux des battements d’ailes d’un oiseau dans une cage au détour de “Who Will I Be In The Morning”. Avec ce procédé créatif original, l’américaine insuffle de façon fort ingénieuse intimité et proximité à des textures sonores au départ plutôt synthétiques et froides. Et donne ainsi une empreinte organique très personnelle et touchante à sa musique.

Empreinte sublimée par l’utilisation impeccable de sa voix. Une voix androgyne magnifique, à la fois puissante et envoûtante, qui n’est pas sans rappeler celle de Jana Hunter. Une voix dont l’émotion tout en retenue touche droit au cœur, comme sur l’épuré “Desired Things” ou la poignante chanson titre “Gumption”.

Un son. Une voix. Une ambition. Les mains expertes du producteur Nicolas Vernhes, déjà aux commandes des derniers opus de The War On Drugs, Wye Oak, She Keeps Bees ou encore Daughter, ont fait le reste. Le français signe une nouvelle fois une production de haute volée qui a su saisir toutes les subtilités de la musique de l’artiste pour au final bâtir un album complexe et exigeant certes (“Let’s just make a weird fucking record” s’est-il amusé au début des sessions en studio à Brooklyn) mais aussi totalement cohérent et captivant. Un album qui en suspendant le temps et l’espace le long de 8 morceaux (dont un seul fait moins de 4 minutes) invite à la contemplation et à la méditation.

No one ever ages quite like they envision”, affirme Taryn sur la chanson titre. Avec cet album audacieux (mais après tout, “gumption” ne signife-t-il pas aussi “courage” en anglais ?), Your Friend grandit en osant pleinement affirmer son ambition artistique. De quoi nourrir mon impatience quant à la suite et me donner envie de suivre de très près le travail de cette jeune artiste de talent, devenue au fil des écoutes une nouvelle amie musicale bien réelle.

Lolo from Paris

Bonus : Beau live extrait du 1er EP de Your Friend.


Date de parution de l’album : 29 janvier 2016

Pour en savoir plus : http://www.yourfriendtaryn.com/ ou https://www.facebook.com/yourfriendtaryn/


Chronique également disponible sur A l’écoute

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s