A New Dawn EP – Nadine Khouri [One Flash Records]

Il est toujours un peu difficile d’écrire sur les personnes qui nous touchent le plus. Comment en effet trouver les mots justes pour retranscrire la magie d’un instant, l’intensité d’une émotion ressentie, un sentiment par essence intime et indicible ? L’exercice est complexe mais s’impose dès lors que l’on souhaite partager avec d’autres la beauté et la grâce d’une expérience que l’on voudrait universelle. Alors, voilà, je me lance.

Il y a quelques mois, un disque entrait dans mon monde musical pour ne plus en sortir. Ce disque s’intitule “The Salted Air” et est l’œuvre d’une artiste anglo-libanaise incroyable, Nadine Khouri. Bien que paru en février 2017, cet album n’est arrivé jusqu’à moi qu’en toute fin d’année dernière, trop tard pour se faire une place de choix dans mes albums 2017, mais (et c’est bien là le plus important) juste à temps pour illuminer mes premiers mois de 2018. Une découverte précieuse qui se prolonge ce mois-ci avec la sortie d’un EP, A New Dawn, le quatrième EP pour son auteur-compositrice-interprète, le premier depuis ce premier album foudroyant de beauté. Et une nouvelle fois, la magie est là, touchant en plein cœur le temps de trois morceaux absolument magnifiques.

“A New Dawn” est de fait la suite logique de “The Salted Air”. Il en possède la même force évocatrice et la même beauté ensorcelante. Magicienne des atmosphères enveloppantes, Nadine invite l’auditeur dans un cocon protecteur qui le tient à l’abri de la noirceur du monde tout en en étant imprégné. Le titre “To Sleep” fait ainsi directement référence à son enfance à Beyrouth, en pleine guerre civile. Mais si l’atrocité du conflit est bien présente en filagramme (“When night falls / I fear the mouth of the dark / could swallow me whole”), la jeune femme y rend surtout et avant tout un hommage bouleversant à l’amour d’une mère pour sa fille, une mère qui tentait de lui faire oublier l’horreur des bombardements en lui apprenant à dessiner à la lueur d’une bougie (“Teach me / how to trace a line / by candlelight / everything you know / show me a way / out of here”), ou bien en lui chantant de douces berceuses pour l’aider à s’endormir (“Teach me / a melody / I can hum myself to sleep”). De la même façon, la chanson titre “A New Dawn” évoque avec force et délicatesse le douloureux sentiment de perte de sens et de repère qui traverse parfois nos vies, pour mieux le conjurer et au final le surmonter (“Mama, now I found my way I think I can stay”). Un thème du déracinement qui fait directement écho à l’histoire personnelle de l’artiste : née à Beyrouth pendant la guerre civile donc, elle quitte le Liban avec sa famille pour Londres, alors qu’elle n’a que sept ans. Un choc culturel saisissant qu’elle guérit avec la musique. Devenue adulte, elle part vivre quelques années à New York, sur les traces de ses héros Patti Smith, Leonard Cohen ou bien encore Lou Reed. Un épisode qui lui fait expérimenter ses premières scènes, avant un retour à Londres, au lendemain du 11 septembre, pour se rapprocher des siens. Profondément marquée par son passé, Nadine exprime dans son EP une quiétude et une sérénité nouvelles dont la lueur réconfortante habite l’ensemble de ses titres. “Pour A New Dawn, j’avais en tête l’image d’un marin naufragé qui retrouve enfin la côte”, confie-t-elle ainsi en interview. Comme si, après les épreuves de la vie, l’espoir était enfin permis. Et l’amour aussi. Un amour foudroyant et superbement célébré sur le dernier titre “The Hours” : “Lover, I’ve been walking forever / (…) / Lover, I’ve been wandering for so long / (…) / I saw you down the avenue and the sky split open / A fluttering heart, the sea swiftly parted / And the seconds were all gone / In an explosion I died in your kiss / The streets on fire / (…) / In a flame, I swell / The Present I can foretell / Like an ember I ascend”.

Pour porter ses mots toujours finement choisis et profondément poétiques, la jeune femme peut compter sur un trésor unique et incomparable : sa voix. Une voix sublime, fragile et puissante à la fois. Une voix chaude, légèrement voilée, remplie d’âme et incroyablement sensuelle, qui apaise autant qu’elle trouble. Une voix magnifiquement mise en valeur par l’orchestration, le subtil travail de mixage d’Alan Weatherhead (Sparklehorse) puis la production de Nadine elle-même qui comme à son habitude publie son œuvre sur son propre label (One Flash Records). Enregistré à Londres entre deux tournées, l’EP réunit le groupe de l’artiste, Basia Bartz (violon, chœurs), Huw Bennett (contrebasse) et Jake Long (percussions), ainsi que plusieurs invités de marque dont Adrian Crowley (mellotron), Lizzy O’Connor (percussions, chœurs) ou encore Vince Webb (piano). Une équipe de choix dont le talent permet de bâtir un écrin somptueux autour de la voix et de la guitare de Nadine, ici par l’ajout de touches délicates d’harmonium et de cordes ou bien un jeu élégant du piano (“A New Dawn”, “To Sleep”), là dans une explosion sonore complètement épique et en tout point exquise (“The Hours”), comme autant de miroirs reflétant à la perfection l’intensité des émotions partagées.

En seulement trois morceaux et un peu moins de 20 minutes, Nadine Khouri excelle une nouvelle fois dans l’art de la composition de titres somptueux et addictifs. Tout en continuant à évoquer la pop folk atmosphérique de Mazzy Star ou les ambiances envoûtantes de Portishead, la jeune femme se détache peu à peu de ces augustes références pour définitivement s’affirmer comme une artiste au talent rare avec laquelle il faut désormais compter. Une artiste magnifique capable de soigner nos âmes tout en embrasant nos cœurs. Une artiste essentielle dont la musique, je le sais, résonnera longtemps en moi, et je l’espère aussi en vous.

Lolo from Paris

Bonus : Experte dans l’art de la reprise (écoutez donc ses versions de “Bird On The Wire” ou “I’m On Fire”), Nadine a récemment rendu un bien bel hommage au grand et regretté Mark Linkous (Sparklehorse). Superbe !


Date de parution de l’album : 26 octobre 2018

Pour en savoir plus : http://www.nadinekhouri.com/ ou http://www.facebook.com/nadinekhourimusic/

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s