No Better Time – Kacey Johansing [Night Bloom Records]

Révélée par “The Hiding”, son excellent troisième album sorti en 2017 alors qu’elle quittait San Francisco pour s’installer à Los Angeles, la californienne d’adoption Kacey Johansing porte encore un peu plus haut la magie de sa musique sur son quatrième opus, l’enchanteur No Better Time. Premier disque intégralement écrit dans la Cité des Anges et co-produit avec son partenaire, le multi-instrumentiste Tim Ramsey (Vetiver, Fruit Bats), l’album poursuit le voyage musical de l’américaine en l’éloignant un peu du folk éthéré de ses précédentes œuvres pour brillamment explorer l’univers de la pop classique. Une évolution naturelle qui offre à l’artiste un moment d’épanouissement personnel particulièrement rayonnant.

Enregistré dans les conditions du live en seulement trois jours, “No Better Time” séduit immédiatement par la beauté de ses mélodies et la richesse de sa musique tout à la fois directe et sophistiquée. Plus solaire que par le passé, le son est ici organique, chaud et merveilleusement luxuriant. Navigant gracieusement sur les flots d’une pop west coast raffinée, l’américaine n’hésite pas à suivre également quelques courants americana ou jazzy pour gagner en profondeur de champs, tandis que la variété de l’orchestration apporte une dimension symphonique classieuse et captivante. Si la base de l’instrumentation reste construite autour de l’habituel combo pop-folk guitares – basse – percussions, l’alchimie unique de l’ensemble naît ainsi de toutes les ondes enveloppantes subtilement propagées par le piano, les cordes, les instruments à vent, le vibraphone ou même encore des carillons. Une alchimie musicale impeccablement captée par l’ingénieur du son Tyler Karmen (DIIV, Alvvays) puis parfaitement mixée par le talentueux Rob Schnapf (Elliott Smith, Cat Power, Beck).

Soignée tout en restant authentique, la musique sert dès lors d’écrin idéal pour sublimer l’éclat de l’instrument sans aucun doute le plus précieux de l’album, la voix de Kacey. Une voix chaude et pure, merveilleusement mise en avant tout au long du disque. Une voix aux doux accents vintage, expressive et gorgée d’émotion, qui n’est pas sans évoquer Angel Olsen ou Weyes Blood. Une voix que la chanteuse sait utiliser à merveille pour porter ses textes sensibles et délicats autour du thème, oh combien universel et complexe, de l’amour et du sentiment amoureux. Affichant une vulnérabilité réellement touchante, l’américaine n’hésite pas à se mettre à nu afin de partager sur sa difficulté à pouvoir aimer à nouveau malgré les traumatismes du passé (“Even A Lot Feels Like Nothing”, “Puzzle”, “I Try”) tout en rappelant l’importance de s’accepter soi-même pour y parvenir (“All Of Me”). N’imposant aucune règle de conduite miraculeuse, la jeune femme pose au final plus de questions qu’elle n’apporte de réponses fermes face aux doutes et peines exprimés. Elle préfère plutôt inviter l’auditeur à l’accompagner dans sa propre réflexion personnelle sans jamais se départir d’un optimisme porteur d’espoir et donc réconfortant (“Fall Backwards”, “Feels Like Going Home”, “No Better Time”).  

Avec le magnifique No Better Time qui célèbre ses (déjà) dix ans de carrière solo, Kacey Johansing nous offre un bijou de pop-folk lumineuse et enveloppante qui, tout en invoquant l’esprit des grands classiques de la new-yorkaise Carole King ou des anglo-américains Fleetwood Mac, impose avec brio sa propre identité californienne. Distribué une nouvelle fois en totale indépendance via le label que l’artiste a fondé pour accompagner la sortie de son album précédent, le précieux Night Bloom Records (Mariee Sioux, Suzanne Vallie), ce disque automnal est l’occasion d’une douce parenthèse enchantée absolument irrésistible. Un moment hors du temps, empreint d’une délicieuse nostalgie plus que bienvenue en ce présent perturbé. Puisse la magie de l’instant se prolonger tout l’hiver et même au-delà…

Lolo from Paris

Bonus : Superbe session live enregistrée en groupe et en studio à l’occasion de la sortie de l’album fin novembre

Date de parution de l’album : 20 novembre 2020

Pour en savoir plus : http://www.kaceyjohansingmusic.com/ ou http://www.facebook.com/kaceyjohansing

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s